CONTACT
contact@authenteam.com
+33 6 64 23 42 48

  • English

Hausse de l’absentéisme de 3,6% en 2019 !

Une étude une du cabinet Towers Watson sonne l’alarme. L’absentéisme est en hausse, en forte hausse +16% depuis 2014.

Tout manager sait que l’absentéisme est un problème complexe, lié à de nombreux facteurs.

Parmi lesquels :

Le management

Il dépend, pour une part de la façon de manager, d’animer, d’engager, de savoir être à l’écoute mais aussi d’être capable de challenger, de dynamiser.

L’entreprise

Le leadership, la stratégie, la culture et les valeurs (vécues) de l’entreprise sont aussi des facteurs qui impactent fortement l’engagement (ou le désengagement…) des salariés.

L’abus du système

La malhonnêteté de certains administrés concoure aussi, il faut l’avouer, à aggraver le phénomène : combien de personnes confondent AM et CP, ou encore AM et levier de protestation suite à une décision qui n’a pas été acceptée. Pas très politiquement correct à écrire et impossible à faire ressortir dans les statistiques, certes, mais c’est une réalité. Toute personne qui travaille en organisation est témoin de ce type d’abus.

Les tissus relationnels fragilisés

Mais l’absentéisme est aussi lié à un autre facteur, non des moindres et encore plus difficile à mesurer :  la fragilisation des liens familiaux, amicaux et sociaux.

  • Fragilité psychologique (un français sur quatre est sous psychotropes)
  • Fragilité familiale (personnes isolées, familles monoparentales)
  • Individualisme croissant et suprématie de l’intérêt individuel sur l’esprit de corps
  • Virtualisation des relations via les réseaux sociaux et l’interface numérique, quelle qu’elle soit : mails, divers réseaux sociaux, sms, mms, Messenger… J’ai eu la tristesse un jour d’apprendre le suicide d’un salarié de mon service. Avant de passer à l’acte, il avait posté sur facebook un dernier message d’alarme. Aucun de ses « amis » n’y avait prêté attention.

Peu d’études travaillent sur ces causes sociétales de l’absentéisme. Se cantonner à des explications « business » revient à occulter une grande partie du problème. Au cours des 20 ans que j’ai passé au sein d’organisations diverses, j’ai été, comme beaucoup, démuni et pour ainsi dire impuissant face à cette fragilité sociale. Comme beaucoup de manager le font, j’ai tenté d’écouter, d’accompagner au mieux ces personnes déstabilisées, de tenter de les convaincre que leur travail était un élément stable de leur vie (parfois le seul !).

L’absentéisme au travail ne marque pas seulement l’augmentation du nombre de malades au travail, mais reflète aussi  la maladie de notre société toute entière.

Pour le combattre, ne sommes-nous pas appelés à retrouver durablement le sens de nos liens familiaux, amicaux et sociaux ?

#absentéisme #TowersWatson #management #organisation