Une figure de leadership inspirante : Kazuo Inamori

La vision d’Inamori

Né en 1932, Inamori est le deuxième fils d’une famille modeste de 7 enfants. En 1957, il fonde KYOCERA (fabrication de composants électroniques), entreprise d’envergure mondiale qui compte aujourd’hui 100 000 employés et réalise un chiffre d’affaire de 50 milliards d’euros.

Ses valeurs humanistes et son mode de gestion à long terme ont été les clés d’une réussite économique qui fait aujourd’hui école dans le monde entier.

Les intuitions

Inamori a notamment fait reposer son management sur trois intuitions qui inspirent toutes ses actions:

  • la croissance et le profit sont des moyens de contribuer à l’épanouissement en soi, mais pas des fins en soi.
  • l’autonomie et la responsabilité des salariés sont des règles incontournables pour que l’entreprise fonctionne de manière optimale.
  • l’esprit de corps au sein de l’entreprise se développe principalement à travers le partage de valeurs communes partagées et vécues au quotidien par tous.

Les valeurs de Kyocera

En accord avec ces principes, il a fait mener de nombreux chantiers de réflexion au sein de l’entreprise pour faire émerger les valeurs centrale de KYOCERA :

  • Dignité
  • Respect
  • Equité
  • Justice
  • L’honnêteté

Selon Inamori, ces valeurs ont vocation à être vécues au quotidien par tous les membres de Kyocera : dans toutes les relations entre salariés, avec les clients, mais aussi avec les fournisseurs.

Les principes

Pour parvenir à faire vivre ces valeurs au quotidien, Inamori recommande un certain nombre de principes :

  • Tout d’abord, pratiquer l’exemplarité (à commencer par le dirigeant lui-même) au quotidien. Les chefs sont donc appelés à tracer la voie pour leurs équipiers.
  • Opérer une prise de conscience personnelle et collective sur le fait que le développement de l’entreprise ne pourra se faire que par l’adhésion de chaque salarié aux valeurs communes.
  • A chaque étape de la vie de l’entreprise, analyser les décisions à l’aune de ces valeurs.
  • Faire s’approprier ces valeurs à tous les salariés, à travers des ateliers participatifs qui rassemblent toutes les catégories d’employés.

Concrètement, parmi les modes d’action possibles, Inamori recommande de :

  • Reconnaitre le travail de chacun au quotidien à travers les attentions particulières des leaders.
  • Faire preuve de transparence : communiquer intensément sur ses intentions.
  • Impliquer les salariés : organiser des worshops internes de réflexion sur le sens de l’entreprise.
  • Fonder une équipe de réflexion chargée de co-élaborer la philosophie de l’entreprise.

Par toutes ces actions, Inamori engage donc ses salariés à s’approprier les valeurs de l’entreprise en leur permettant de participer activement aux chantiers de réflexion.

Le sauvetage de la Japan Airlines

En 2010, Inamori est appelé pour sauver la JAL (Japan Airlines) de la faillite. Il emploie pour cela une
méthode de management d’une simplicité et d’une efficacité redoutables : la responsabilisation.

A peine arrivé aux commandes de la JAL, il a en effet divisé ses effectifs en petites équipes autonomes, responsables de leur budget et de leurs objectifs. Autrement dit, il a remis le principe de subsidiarité au coeur du fonctionnement de l’entreprise. Dans un deuxième temps, il a mené tout un travail sur les valeurs selon la démarche évoquée précédemment.

Résultat : En trois ans, Inamori a sauvé la JAL de la faillite et l’a faite renouer avec les bénéfices.


Le témoignage de ce grand leader démontre que le souci sincère du développement des
personnes au sein d’une entreprise est une véritable clé de succès. A condition d’associer toute l’entreprise à cette démarche et que toutes les décisions, quotidiennes comme stratégiques, soient ancrées dans ces valeurs.